Danièle Boucon

Terres de froid

Passionnée de sport, de nature et de voyage, cette toulousaine, quand elle n'étudie pas les données spatiales, sillonne les grands espaces de la planète, des vastes déserts aux plus hauts sommets.
Par la photographie elle exprime sa vision artistique du monde et des hommes. Elle fait partager ses découvertes de paysages, de cultures, de populations et d'histoires à travers ses images colorées.
Son attirance pour la montagne l'a emmenée sur de nombreux glaciers dans le monde : Amérique du Sud (cordillères andines du Pérou, du Chili et d'Argentine), Asie (chaîne himalayenne du Pakistan et du Népal), Europe (glaciers alpins), Islande, Canada (rocheuses). Des paysages peut être en apparence uniformes, mais si riches et si variés.  L'émotion y est toujours intacte : magie et beauté des lieux, immensité, solitude, dénuement, âpreté de la vie, sentiment d'absolu, équilibre fragile entre la vie et la mort.
Les photos présentées ont été prises près du pôle Nord (Spitzberg), dans les Alpes, et dans le grand sud (Patagonie).
Alors qu'une réflexion à l'échelle mondiale est engagée sur la question cruciale du réchauffement planétaire, de la fonte des glaciers et du déplacement des zones arides, Danièle veut par ces photographies témoigner de la beauté de ces lieux.
Cette exposition a reçu le soutien :  de la section photo-vidéo du CNES, de la société Alinéa, du laboratoire photographique professionnel Photon, et de l'association Délires d'encre.